Paris - Karim Van Engeland
  
Paris
J’ai commencé à travailler avec un Nikon D60. J’ai ensuite acquis un Nikon D90 et un Canon S95, comme appareil de poche. Pour les objectifs, j’ai d’abord utilisé un objectif 18-55mm f 3,5/5,6, puis avec un objectif 18-200mm f 3,5/5,6. J’ai ensuite acheté un objectif à focale fixe 50mm f 1,4. Toutes les photos ont été retouchées à l’aide du logiciel Adobe Lightroom.

J’ai démarré cette série sur Paris en février 2009, soit dès mes débuts en photographie. Fasciné par le travail de Boubat, Ronis, Izis, Brassai, Weiss et Doisneau, je me suis passionné pour la photographie de rue. Photographier des scènes de la vie parisienne a été mon quotidien pendant ces cinq années. Je suis constamment à la recherche du cliché parfait, de la photographie qui provoquera un déclic en moi.

Il me semble qu’une bonne photo est une photo qui a du cœur, qui exprime quelque chose de poétique. Si une photographie n’est pas parfaite techniquement, mais m’inspire, je la conserve. Je sors quotidiennement faire des photographies dans Paris. Je ne garde que très peu de photos. J’ai dû prendre en tout plus de 8000 photos en 76 sorties. La série que je présente dans cette galerie est le résultat d’une sélection drastique : j’ai mis en en ligne cinquante de ces photos, celles selon moi, les plus significatives et représentatives du Paris tel que je le vois.

J’ai fait le choix d’utiliser du noir et blanc : c’est mieux adapté à la photographie de rue. Cela met en valeur le sujet, Paris et les Parisiens. Le noir et blanc me permet aussi de refléter une certaine nostalgie, comme une sorte de Paris rêvé, idéalisé. A travers cette présentation, je souhaite partager une vision qui m’est propre de Paris et des Parisiens. Celle du beau, du rêve et de la nostalgie. C’est à travers mon regard que j’invite à regarder Paris.
Top